Skip to toolbar

La foi durant le confinement Podcast 1 4 avril 2020

Site-Wide Activity Forums Shrine Room Non-English teachings and translations La foi durant le confinement Podcast 1 4 avril 2020

Viewing 0 reply threads
  • Author
    Posts
    • #3949
      Vajrapala Moerman
      Participant

      Ici, en France, le confinement en est à son 18ème  jour. Face à cette situation, les gens ont des réactions différentes. Certains sont très anxieux, certains sont déprimés. Certaines personnes ressentent une sorte d’empressement, d’exubérance : elles se sentent dégagées de leurs responsabilités habituelles. Il y a une forme de liberté à ne pas avoir à se rendre au travail etc. D’autres, parce qu’ils ne peuvent pas se rendre au travail, sont soucieux et anxieux. Qu’adviendra-t-il de leurs revenus ? Seront-ils capables de survivre ? Seront-ils capables de recoller les morceaux, une fois tout cela terminé ? Est-ce que cela finira par prendre fin ?  Entrons-nous dans une nouvelle situation, une forme nouvelle d’organisation sociale ? Est-ce que certains éléments de ce qui arrive en ce moment vont perdurer ou vont-ils tous disparaître  et nous reviendrons à nos affaires,  comme auparavant ?

      Chacun a sa propre réaction face à la situation présente et voir ce qu’est notre réaction personnelle peut nous apprendre beaucoup, cela peut être utile et être l’objet d’une bonne réflexion. C’est une bonne méditation, un regard vers l’intériorité,  ou si vous voulez, un naikan.  Nous pouvons voir ce qui se passe en nous en fonction de ce que nous savons, de ce que nous entendons dans les medias, de ce que nos amis nous disent. Peut-être  connaissons-nous quelqu’un qui est hospitalisé, ou sommes-nous en rapport avec une personne hospitalisée. Peut-être même une personne que nous connaissions est-elle décédée. Nous pouvons avoir peur pour nous-mêmes, nous pouvons nous faire du souci pour les autres et ainsi de suite. Mais d’un point de vue spirituel,  du point de vue de la mise en pratique de la foi, c’est là le moment où celle-ci est mise à l’épreuve. C’est le moment où nous découvrons beaucoup sur la réalité de notre foi.

      Il est très facile de se joindre à un groupe, d’adopter une idée, de s’attacher à des gens sympathiques etc,  en pensant que nous sommes entrés dans la foi, dans une certaine pratique et une forme d’engagement. Mais nous ne saurons que cela est réel que si cela est mis à l’épreuve. Quant à moi, je suis heureux, ma foi m’a soutenu dans cette situation, je n’ai pas peur, je ne me sens pas déprimé, je ne me sens pas abattu. Je pourrais me dire : « Bon, d’accord, tout va bien pour le moment, tu es en bonne santé pour l’instant, mais que se passera-t-il, si tu es atteint par cette maladie » ? Je sais aussi qu’il n’y a que quelque temps  – trois ans environ – que je me suis trouvé, moi-même, hospitalisé  pour une maladie qui mettait ma vie en danger. Et je sais que, dans cette situation, ma foi a tenu bon.

      Ainsi une expérience personnelle peut nous donner confiance et cela m’a certainement donné confiance et m’a fait sentir que quoique qu’il arrive, il me sera donné tout ce dont j’ai besoin pour gérer la situation, d’être en quelque sorte un serviteur confiant,  face à cette nouvelle situation. Que je reste isolé ici pour une longue période, sans voir aucun de mes amis, que je sois expédié à l’hôpital  et que je sois attaché à toutes sortes de tuyaux et de machines, que je souffre beaucoup  que j’en vienne à mourir, je peux avoir confiance que, quoi qu’il arrive, je serai  bien spirituellement. Mon corps pourrait souffrir, mais je serai bien dans mon cœur, dans ma conscience, dans mon esprit. Cela est dû  au fait que j’ai la foi.  C’est tout ce que je sais. Namo Amida Bu.

      Namo Amida Bu : la seule chose qui est réelle et vraie. Tout le reste est conditions, tout n’est que circonstances, ce sont des choses passagères. Il y a des choses qui nous affectent, puis qui passent. Nous évoluons, elles évoluent. Qui sait ce qui va se produire ensuite ? Nous ne contrôlons pas la situation. OK. Une grande acceptation est la nature du  Bouddha Amida et, en tant que serviteur et disciple du Bouddha Amida, je peux avoir foi et je peux être à l’aise dans cette situation. J’espère qu’il en est de même pour vous.

      Merci beaucoup.

      Namo Amida Bu

      Dharmavidya (David)

       

      Podcast 1,  4  Avril 2020. Traduction par Annette Tamuly Jung

       

       

Viewing 0 reply threads
  • You must be logged in to reply to this topic.